05 Cas Accusatif

Dans les chapitres précédents, vous avez appris à former l'accusatif ou cas accusatif des noms se terminant par -a (forme répertoriée dans le dictionnaire) lorsqu'ils ont la fonction de COD (Complément d'Objet Direct). Mais comment former ce cas "accusatif" avec des noms qui ont une autre terminaison ?

Tout d'abord, pour les noms communs se terminant par -o ou -e, la forme accusative reste, en général la même que pour celle du nominatif, c'est à dire celle qui figure dans le dictionnaire. Par exemple :

auto  ▶  voiture
jutro  ▶  matin
meso  ▶  viande
mlijeko lait
nebo  ▶  ciel
more  ▶  mer
pismo  ▶  lettre
pivo  ▶  bière
vino  ▶  vin
voće  ▶  fruit, fruits

Nous pouvons (et devons !) les utiliser en tant que COD sans aucune modification dans les phrases qui suivent :

Pijempiti pivo.  ▶  Je bois de la bière.

Ana gleda more. Ana regarde la mer.

Goran pijepiti vino. Goran bois du vin.

Jedemjesti voće. Je mange des fruits.

Ivan pijepiti mlijeko. Ivan boit du lait.

Pišempisati pismo. J'écris une lettre.

Ivana vozi auto. Ivana conduit une voiture.

Voici deux verbes similaires utiles à connaître :

vidjeti (vidi) voir, apercevoir voljeti (voli) aimer, bien aimer ®

Ces deux verbes en -jeti à l'infinitif font -i au prés-3. C'est le cas pour presque tous les verbes se terminant par -jeti, et c'est plutôt courant ; par conséquent, je ne donnerai pas la forme du prés-3 pour ces verbes. Voici quelques exemples :

Vidim more. Je vois la mer.

Ana voli pivo. Ana aime bien la bière.

Ensuite, pour les noms se terminant par une consonne (ceux en -i ou -u sont très rares en croate) ; le changement dépend de ce qu'ils représentent. Ils sont identiques à l'accusatif et au nominatif si ce sont des choses dites inanimées et non des êtres vivants.

brod  ▶  bateau
film film
kruh  ▶  pain ®

ručak déjeuner, dîner
sok jus de fruit
vlak train ®

Voici deux autres verbes utiles :

poznavati (poznaje) connaître qqn/qqch
rezati (reže) couper

Tout comme en français, le verbe connaître qqn/qqch est différent du verbe savoir. Le verbe poznavati a un accent différent à l'infinitif et au présent. De tels changements d'accent en croate pour quelques verbes isolés peut s'avérer compliqué.

A nouveau, nous pouvons utiliser les noms répertoriés ci-dessus sans qu'ils soient modifiés à l'accusatif, en tant que COD :

Ana gleda film. Ana regarde un film.

Režemrezati kruh.  ▶  Je coupe du pain. ®

Goran pijepiti sok. Goran boit du jus de fruit.

Ivana kuha ručak.  ▶  Ivana prépare le déjeuner.

Čekam vlak. J'attends le train. ®

En revanche, pour les noms se terminant par une consonne, et représentant des êtres vivants, à l'accusatif, on doit leur ajouter un -a. Voici quelques exemples de noms :

brat  ▶  frère
galeb  ▶  mouette
konj  ▶  cheval

muž  ▶  mari
sin  ▶  fils
čovjek  ▶  homme / être humain

Voyons comment les employer :

Ana gleda konja. Ana regarde le cheval.

Ivan čeka brata.  ▶  Ivan attend son frère.

Goran vidi galeba. Goran aperçoit une mouette.

L'accusatif a la même terminaison pour les noms propres :

Ana čeka Gorana. Ana attend Goran.

Josip poznajepoznavati Ivana.  ▶  Josip connaît Ivan.

C'est également valable pour les noms composés de plusieurs noms comme les noms de famille ainsi que pour les noms étrangers. On forme l'accusatif de chaque nom propre masculin en ajoutant un -a:

Čekamo Ivana Horvata. Nous attendons Ivan Horvat.

Gledam Brada Pitta. Je regarde Brad Pitt.

Si on entend ou lit une phrase où l'on s'attend à ce que des noms soient déclinés à l'accusatif, on doit pouvoir retrouver leur forme nominative. Vous ne pouvez tout simplement pas comprendre le croate sans comprendre les cas - c'est pourquoi je les présente dès le début :

Čekam Ivana. J'attends Ivan. (Ivan = homme)

Čekam Ivanu. J'attends Ivana. (Ivana = femme)

Pour certains noms se finissant par une consonne, lorsqu'on ajoute une terminaison, on les ajoute à une forme quelque peu différente de la forme nominative par défaut. Par exemple, c'est le cas du nom pas chien. Voici sa forme accusative :

Ana gleda psa.  ▶  Ana regarde le chien.

On ajoute la terminaison accusative à une forme plus courte ps et non à la forme au nominatif habituelle pas. Cette forme s'appelle "radical ou racine" et on l'indique après le nom, entre parenthèses :

      nominatif
   
      "radical"
                       
         
magarac  (magarc-) âne
pas (ps-) chien
vrabac (vrapc-) moineau

Seule la dernière syllabe de ce radical ou racine est raccourcie, mais il peut parfois y avoir aussi une alternance de consonnes.

Quelques noms peuvent avoir deux formes de radical ou racine. Cependant, la différence ne se situe qu'au niveau de l'écrit, comme dans les suites de lettres -dc- et -tc- où on ne prononce que le -c-. Voici les plus courants :

sudac (sudc- / suc-) juge
svetac (svetc- / svec-) saint ®

Quelques prénoms masculins se terminant par -o ou par -e se déclinent comme pour les noms se terminant par une consonne et ayant un radical spécifique ; en règle générale juste avec la dernière voyelle tronquée (on ajoute un j losque le nom se termine par -io) :

Darko (Dark-)
Hrvoje (Hrvoj-)
Marko (Mark-)

Dario (Darij-)
Mario (Marij-)
Silvio (Silvij-)

Par exemple :

Ana čeka Marka. Ana attend Marko.

Josip ne poznajepoznavati Hrvoja. Josip ne connaît pas Hrvoje.

Parfois, ce j se retrouve dans la forme au nominatif, celle du dictionnaire : selon les statistiques officielles, le prénom Mario s'élève à 32 708 occurences et le prénom Marijo à 4 066 en Croatie.

Enfin, de nombreux noms masculins se déclinent exactement comme si leur terminaison était en -a ; au nominatif ils se terminent par -e ou -o. Toutes les formes des autres cas sont identiques à celles des noms en -a. Cela concerne traditionnellement des surnoms. Par exemple, Ante est le surnom de Antun (qui correspond au prénom français Antoine), sachant que Ante comme prénom a 35 457 occurences répertoriées en Croatie).

Voici deux autres noms qui se déclinent de la même façon : Ivo et Kruno. Pour une liste plus complète, cliquez sur L1 Common Names.

Pour indiquer ces prénoms spécifiques, j'ajouterai le repère (A -u) pour rappeler qu'ils se déclinent comme les noms en -a, donc qu'ils sont en -u à l'accusatif. Par exemple :

Čekam Antu. J'attends Ante.

Ne poznajempoznavati Krunu. Je ne connais pas Kruno. ®

Désormais, vous avez appris la déclinaison de l'accusatif de pratiquement tous les noms ! Voici un tableau qui résume toutes les règles vues :

Genre du nom (N) A (COD)
en -a -a-u
en -o ou -e pas de changement
avec une consonne
(objet inanimé)
pas de changement
avec consonne
(personne ou animal)
ajouter -a

Cependant, les règles énoncées ci-dessus ne sont pas ne sont pas tout à fait explicites, mais cela fonctionnera pour la plupart des noms. Nous verrons plus tard les règles complètes.

Enfin, voici maintenant les règles pour savoir comment poser des questions sur quelque chose ou quelqu'un. Voici les mots qui sont utiles pour cela :

kog(a)  ▶  Qui (comme COD)
što  ▶  Que

Par exemple, pour la question Que regarde Ana ?, ou Qui Goran attend-il ? Ce qui est très important ici, c'est que la réponse donnée doit être, systématiquement, déclinée à 'accusatif, puisque c'est un Complément d'Objet Direct ou COD :

Što Ana gleda?  ▶  Que regarde Ana ?

— Film. Un film. (A !)

— Konja. Un cheval. (A !)

Što Ivan pijepiti? Que boit Ivan ?

— Kavu. Un café. (A !)

Koga Goran čeka? Qui Goran attend-il ?

— Anu. Ana. (A !)

A nouveau, on peut souvent entendre et lire ce mot courant šta ® au lieu de što. Je donnerai des explications sur les questions avec qui et que plus tard, au chapitre 28 Qui et Que : emploi.

On peut répondre seulement :

— Ne znam. Je ne sais pas.

Le verbe znati connaître est l'un des rares verbes dont l'accent se déplace sur ne¨ même pour la règle d'accent "occidental", étant donné que le prés-3 n'a qu'une syllabe (zna). Je l'indique par un trait de soulignement situé en-dessous de ne¨ (les gens estiment qu'il se prononce différement des autres combinaisons ne¨ + verbe ; parfois on peut donc le voir écrit en un seul mot comme neznam mais ce n'est pas la règle officielle).

________

® En Serbie, les verbes dont la forme "ékavienne" domine, et un infinitif videti, a un prés-3 simplement en vidi, au lieu de vidjeti en croate.

Dans la plus grande partie de la Bosnie, on utilise le mot hljeb, et en Serbie, sous une forme "ékavienne" hleb (souvent plus familier le mot leb) au lieu de kruh. De même dans ces pays, on emploie couramment le mot voz au lieu de vlak.

C'est en réalité un peu plus complexe que cela, puisque dans la région continentale de Dalmatie et les régions limitrophes à l'Herzégovine - y compris la ville de Split - on entend souvent, plus familièrement, le mot kruv. Cependant, sur les îles voisines, c'est plutôt le mot kruh qui est utilisé. Bien souvent, ces différences ne suivent pas les frontières nationales ou les démarcations ethniques. Par exemple, à l'ouest de la Bosnie - y compris la ville de Banja Luka - tous utilisent traditionnellement le mot kruh, que les gens soient Bosniaques, Croates ou Serbes. En Bosnie centrale, le mot hljeb domine. Cette carte approximative illustre les différences régionales du mot pain :

Même si vous pouvez utiliser seulement le mot kruh et être compris dans tous ces pays, vous pourrez entendre (dans une conversation, les chansons traditionnelles et la pop) et lire d'autres formes.

Bien évidemment, il existe d'autres mots pouvant avoir de multiples variantes régionales. Théoriquement, je devrais dessiner une carte pour chacun de ces mots !

Dans la langue écrite officielle serbe, seuls les radicaux suc- et svec- sont admis.

Dans la majeure partie de la Serbie, le prénom Kruno a des formes comme Marko ; p. ex. on dirait plutôt ne poznajem Kruna, mais c'est un prénom serbe vraiment rare.

En Serbie et dans la majeure partie de la Bosnie, le pronom šta est la forme reconnue officiellement.

↓ Point culturel à découvrir (cliquez ici)

↓ Exemples (cliquez ici)

↓ Exercice (cliquez ici)

5 Croate facile: 05 Cas Accusatif Dans les chapitres précédents, vous avez appris à former l' accusatif ou cas accusatif des noms se terminant par -a (forme répertorié...

↓ Add Your Comment (click here)